Vous êtes sur les pages de :
Choisir une section
Genève
Appenzell AR
Argovie
Bâle
Berne
Bienne-Seeland
Fribourg
Genève
Glaris
Grisons
Jura
Jura neuchâtelois
Neuchâtel
Schaffhouse
Schwytz
Soleure
St-Gall - Appenzell IR
Tessin
Thurgovie
Uri
Valais
Vaud
Waldstätten
Zoug
Zurich
Camping Club
Canoë Club
 

Stationnement des deux-roues motorisés : maintenons la tolérance!

23 novembre 2017

«Arrêtons d’empoisonner la vie des gens et de les sanctionner pour rien!». Les propos de Me François Membrez, Président du notre section, ont le mérite de la clarté. Pragmatisme, tolérance et bon sens sont les maîtres-mots de la pétition que la section a lancée fin septembre afin de s’opposer à l’interdiction de stationner pour les deux-roues motorisés (2RM) à Genève.

La présence nombreuse des deux-roues motorisés dans le trafic est une particularité toute genevoise, qui se situe bien au-dessus de la moyenne nationale. Si tel est le cas, c’est aussi parce que cet usage reste une réponse pragmatique à une situation très problématique. Genève, la ville la plus encombrée de Suisse, est très mal classée sur le plan mondial quand il s’agit de prendre en compte la mesure du temps à l’arrêt par les GPS embarqués. Dans le classement des cités de moins de 800 000 habitants, Genève occupe un bien triste 10e rang, avec un taux de congestion estimé à 36%.

FACILITER LES DÉPLACEMENTS
Selon l’article 190 de la Constitution genevoise, l’État doit faciliter les déplacements et viser la fluidité. Il lui appartient donc de favoriser l’utilisation des deux-roues motorisés. Dans les faits, les 2RM occupent moins d’espace sur la voirie et permettent de diminuer considérablement les bouchons interminables.

AUGMENTER LES PLACES DE STATIONNEMENT
À noter que le nombre de places de stationnement disponibles pour les 2RM n’est que d’environ 8500, alors qu’il y en a plus de 55 000 immatriculés à Genève! Sans compter tous ceux immatriculés à l’extérieur du canton mais qui y circulent régulièrement, voire quotidiennement.

TOLÉRANCE PARFAITEMENT LÉGALE
Alors que la Ville de Genève et des communes suburbaines agrandissent les trottoirs au détriment des places de stationnement et des voies de circulation, la tolérance permettant aux 2RM de stationner (à condition que subsiste un espace d’au moins 1,5 m) s’affirme comme une simple mesure de bon sens dont l'office fédéral des routes a confirmé la légalité. D’où l’intérêt majeur, et urgent, le maintenir la tolérance pratiquée jusqu’à maintenant. Vous aussi, mobilisez-vous en signant la pétition CONTRE l’interdiction de stationner pour les 2RM à Genève (www.tcsge.ch). 

Partager

News

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring