Vous êtes sur les pages de :
Choisir une section
Genève
Appenzell AR
Argovie
Bâle
Berne
Bienne-Seeland
Fribourg
Genève
Glaris
Grisons
Jura
Jura neuchâtelois
Neuchâtel
Schaffhouse
Schwytz
Soleure
St-Gall - Appenzell IR
Tessin
Thurgovie
Uri
Valais
Vaud
Waldstätten
Zoug
Zurich
Camping Club
Canoë Club
 

Clin d'oeil

21 février 2018

Un cran au-dessus
En tête d’un article consacré à la voiture autonome, notre confrère Revue automobile écrit que «l’intelligence artificielle qui dictera le comportement des véhicules sans conducteur devra être à la hauteur de celle des humains» et qu’il y a dès lors «du pain sur la planche». Bien plus que ça: ce qu’on attend des véhicules autonomes est précisément qu’ils dépassent largement les aptitudes et travers humains pour se montrer plus attentifs, plus disciplinés et plus sûrs!

Transports pour rire?
Pour l’hebdomadaire Coopération qui parlait de mobilité d’avenir, «les jours des énergies fossiles sont comptés. Les véhicules de demain fonctionneront aux énergies renouvelables et les déplacements se feront selon les besoins».
Assez d’accord avec l’option des énergies renouvelables, on se demande cependant à quoi peuvent bien servir les transports d’aujourd’hui s’ils ne répondent pas à des besoins... 

Du nouveau aux frontières
Ainsi la France veut ramener de 90 à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes nationales et départementales à double sens ne bénéficiant pas d’une séparation physique des flux de circulation, théâtres des plus nombreux et plus graves accidents. Elle en espère une nette amélioration de la sécurité routière et on le lui souhaite. Quant à nous, voilà qui nous évitera d’avoir raison tout seuls… et, sitôt passé la frontière, de subir la pression sur nos pare-chocs arrières de ces voisins qui ne supportent pas que nous gardions dans notre instinct et sous notre pied droit la sage lenteur helvétique. 

Inversion des ressources...
Réagissant à un article indiquant que les places de stationnement sont souvent dimensionnées de manière un peu chiche pour les 4x4, qui ont la faveur de nombreux automobilistes, un lecteur de 24 Heures est monté aux barricades, considérant qu’il faudrait plutôt inverser le raisonnement et adapter les véhicules et les comportements aux ressources disponibles, place comprise.
Ben voyons! Poussons le raisonnement plus loin, généralisons en ville les places de stationnement et, pourquoi pas, les voies de circulation d’un mètre de largeur, ce qui débarrassera une bonne fois pour toutes les anti-bagnoles de ces satanés engins! 

...et d'image
À la veille d’assurer la présidence de l’Union européenne, la Bulgarie veut retirer de la circulation de sa capitale les charrettes à cheval au motif qu’elles contribueraient à donner une vision archaïque d’un pays qui est le plus pauvre de l’UE.
Pour info, Mesdames et Messieurs de Sofia, on réintroduit ailleurs avec succès le cheval (levée des déchets, transport scolaire…) pour la plus grande joie des passants, enfants en tête, et la meilleure image d’une revanche de la nature sur le transport polluant.


Didier Fleck

News

TCS Section Genève 

Quai Gustave-Ador 2
1207 Genève
Partager

News

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring