Vous êtes sur les pages de la
Choisir une section
Genève
Appenzell AR
Argovie
Bâle
Berne
Bienne-Seeland
Fribourg
Genève
Glaris
Grisons
Jura
Jura neuchâtelois
Neuchâtel
Schaffhouse
Schwytz
Soleure
St-Gall - Appenzell IR
Tessin
Thurgovie
Uri
Valais
Vaud
Waldstätten
Zoug
Zurich
Camping Club
Canoë Club
 

Vivre l'hiver en scooter

L’automne est là et l’hiver pointe le bout de son nez. Il fait froid, les routes sont glissantes et la lumière baisse. Vous circulez au guidon d’un scooter et vous voulez continuer à rouler malgré les frimas. Conseils.

Parfois, il ne faut pas hésiter à se tourner vers les transports publics.

«Il faut se préparer à l’arrivée de l’hiver», lance Jean-Pierre Knoblauch, responsable des cours spéciaux chez TCS Training & Events et qui s’est longtemps occupé de la sécurité routière pour les deux-roues auprès du siège central du TCS.

Parfois, il ne faut pas hésiter à se tourner vers les transports publics.

L’équipement du scootériste

Tout d’abord confie-t-il, il faut prendre en considération l’engin et le conducteur. «Le scooter est un véhicule principalement urbain et en raison des courts trajets effectués les scootéristes ont tendance à ne pas s’équiper correctement». Ce qui est une erreur. Les vêtements de ville n’offrent pas une protection suffisante. En cas de chute, les conséquences peuvent être graves. Pourtant, il existe des pantalons et des vestes au look urbain, avec des protections adaptées.

En automne et en hiver, la température baisse. Il faut donc s’équiper de gants chauds avec, pourquoi pas, une première couche constituée de soie. Il faut être à l’aise pour manier les commandes même s’il fait froid. L’intensité de la lumière va diminuer. C’est donc le moment de passer à une visière de casque claire et de préférence antibuée. Il existe aussi des produits contre la buée qu’il suffit d’appliquer sur la face intérieure de la visière. Enfin, il y a la possibilité d’installer un tablier sur le scooter. Cela améliore le confort et protège des intempéries. Il en va de même pour les manchons sur les poignées qui peuvent être chauffants.

Un engin contrôlé

Les routes vont devenir plus grasses et glissantes avec les feuilles mortes. Il y a aussi les plaques de verglas. Il existe des pneus d’hiver dont la gomme reste plus souple par température basse et qui adhère mieux. De plus il n’est pas inutile de faire effectuer un service de préparation à l’hiver lors duquel l’état de charge de la batterie sera aussi vérifié.

Etre visible par les autres usagers de la route

Vérifiez bien le fonctionnement de l’éclairage, Jean-Pierre Knoblauch rappelle qu’il est important de voir et d’être vu. Il recommande ainsi de porter des vêtements de couleur claire et un gilet ou un baudrier fluorescent. Une pratique beaucoup plus fréquente en Suisse alémanique qu’en Suisse romande regrette-t-il. Beaucoup de dangers supplémentaires réapparaissant en automne, il faut donc au quotidien, redoubler de prudence.

Civilité rime avec sécurité

Jean-Pierre Knoblauch conclut avec un message important: «une fois bien équipé et le véhicule en ordre, il y a lieu de respecter les règles en vigueur afin de ne pas se mettre en danger inutilement ou mettre en danger les autres usagers de la route». L’intégrité corporelle et la sécurité n’ont pas de prix.

TCS section Genève
Quai Gustave-Ador 2
1207 Genève
Téléphone +41 22 735 46 53
Du lundi au vendredi
8h00 à 12h30, 13h30 à 17h00
Centre technique TCS Meyrin
Route de Meyrin 212
1217 Meyrin
Téléphone +41 22 782 77 95
Lundi au vendredi :
8h00-12h00 et 13h00-17h00
TCS Training & Events AG Plantin
(pour les cours de perfectionnement)
Chemin Adrien Stoessel 10
1217 Meyrin
Téléphone +41 (0)58 827 23 97
Partager
Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring