Vous êtes sur les pages de :
Choisir une section
Genève
Appenzell AR
Argovie
Bâle
Berne
Bienne-Seeland
Fribourg
Genève
Glaris
Grisons
Jura - Jura bernois
Jura neuchâtelois
Neuchâtel
Schaffhouse
Schwytz
Soleure
St-Gall - Appenzell IR
Tessin
Thurgovie
Uri
Valais
Vaud
Waldstätten
Zoug
Zurich
Camping Club
Canoë Club
 

Le vélo en libre-service simplifie la mobilité douce

Le réseau Velospot se densifie. En trois clics vous pouvez rouler sur les vélos en libre-service mis à disposition par Velospot. Il a suffi d’un essai pour s’en convaincre. Laissez-vous séduire!

réseau Velospot Genève

Le système du vélo en libre-service (VLS) Velospot genevois est en place depuis printemps 2016 et se densifie petit à petit comme le montre cette carte. D’abord installé sur le territoire de la Ville de Meyrin il a essaimé un peu partout dans le canton de Genève.

Il est par exemple présent au Grand-Saconnex. Avec 8 stations et plus de 25 vélos, l’offre de Velospot est conséquente sur le territoire de la commune. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre d’une politique toujours plus active en faveur de la mobilité douce.

Marcos Fernandez Delagado, étudiant à l’Université de Genève en informatique, a été l’un des premiers Saconnésiens à avoir acquis un abonnement. «J’ai fait l’acquisition d’une carte afin de compléter mon abonnement de bus. Cela me permet de gagner du temps si j’ai pris du retard», nous confie-t-il. Enchanté par ce témoignage et en tant que résident de cette commune, j’ai donc voulu tester pour vous. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’utilisation est assez simple.

Comment utiliser un vélo en libre-service ?

Première étape 

Se rendre à l’un des trois points de vente pour acquérir la carte Velospot: au siège de la section genevoise au quai Gustave-Ador, au centre technique à Meyrin ou au guichet du GHI. Et en tant que résident de la commune, l’acquisition d’une carte est d’autant plus intéressante que la municipalité a décidé de subventionner l’abonnement des utilisateurs saconnésiens. Une offre qui se limite aux 200 premiers demandeurs.

Deuxième étape

Une fois muni de la carte d’usager vous pouvez passer à l’étape suivante. Je me suis rendu à la station Velospot du quartier La Tour. Grâce à l’application que j’ai téléchargée sur mon téléphone portable, je peux même vérifier le nombre de vélos à disposition dans les stations. Et là, rien de plus facile. Il faut toucher le bouton d’activation situé sur le cadenas, tenir sa carte d’usager devant le témoin bleu clignotant et le cadenas s’ouvre. Le vélo est déverrouillé. J’ai roulé jusqu’à Pregny-Chambésy, une commune voisine qui accueille aussi un certain nombre de stations Velospot. J’ai terminé le prêt. Manœuvre également facile. En un clic la fin du prêt est confirmée par un «bip» et le clignotement du témoin vert. Là j’ai repris un autre vélo pour aller en Ville. J’ai ensuite posé le vélo à la rue du Prince où se trouve une station Velospot. Conquis par ce test, je trouve particulièrement intéressant de pouvoir déposer un vélo à certains endroits de la ville, du canton et de certaines communes.

Les vélos sont simples à utiliser. Robustes, ils sont équipés de 8 vitesses ainsi que de freins «Rollerbrake» performants. La selle est réglable, et une corbeille sous le guidon vous permet de mettre un sac, voire vos commissions. En un mot: pratique! 

Interview de Paul-André Sarrasin, directeur d'Intermobility (concepteur de Velospot)

Velospot, c’est quoi ?

Velospot est un système automatisé de location de vélos en libre-service (VLS) qui permet aux utilisateurs d’emprunter un vélo dans une station et de le rendre dans une autre station de leur choix. Ils peuvent ainsi emprunter un vélo, au moment où ils en ont besoin, afin de circuler en ville, et de l’associer si nécessaire à d’autres moyens de transport. À l’origine, le système Velospot a été développé sous la direction du Département de l’urbanisme de la ville de Bienne, en collaboration avec des partenaires régionaux. Ce système a reçu le Prix climatique suisse 2014 ainsi que la récompense pour des infrastructures cyclistes d’avenir de Pro-Vélo en 2012.

Comment les stations de vélos sont-elles équipées ?

Le principe de base de Velospot est à la fois simple et novateur : les vélos ne sont pas physiquement attachés à la station de prêt, mais communiquent sans fil avec elle. Mise à part cette innovation, la solution s’utilise comme les autres systèmes modernes de vélos en libre-service : l’utilisateur s’inscrit au service et accède aux vélos à l’aide d’une carte RFID ou de son smartphone, tandis que le serveur central contrôle les opérations de prêt et les enregistre.

Si les vélos ne sont pas attachés, comment reconnaît-on une station ?

Les stations d’emprunt sont matérialisées par une signalisation adéquate (un cube fixé à un support métallique, sticker Velospot apposé sur une vitrine, etc.). Les stations communiquent avec ces vélos équipés de cadenas intelligents permettant aux usagers une utilisation simple et intuitive du dispositif. La flexibilité du système permet l’intégration des stations sur des parkings ou des abris vélos déjà existants. Le point de stationnement accueille ainsi des vélos privés et des cycles Velospot. 

Quelle est la durée de location des vélos ?

Velospot a été conçu pour les locations de courte durée en zones urbaines. Objectif : favoriser le partage optimal de chacun des vélos mis à disposition des utilisateurs. L’abonnement annuel permet d’utiliser « à volonté » les vélos du réseau. Tout emprunt inférieur à 30 minutes s’effectue sans surcoût ; au-delà, chaque demi-heure supplémentaire est facturée. Des abonnements journaliers sont également disponibles.

Comment accède-t-on à un vélo ?

Le système de verrouillage de Velospot fonctionne, comme pour un cadenas classique, par blocage de la roue arrière. Son fonctionnement est intuitif et très simple. Première étape : activez le cadenas en pressant sur le bouton blanc muni du sigle « Power ». Deuxième étape : tendez votre carte RFID ou votre smartphone : le cadenas se déverrouille. Pour utiliser le smartphone, il est nécessaire de télécharger l’App Velospot et de s’inscrire. Le cadenas est entièrement fabriqué par des entreprises suisses, d’où le label «Swiss Made».

Et pour reposer le vélo après l’avoir utilisé ?

Un nombre illimité d’utilisateurs peuvent emprunter un vélo au même moment, sans devoir, comme dans d’autres systèmes, s’enregistrer ou s’annoncer auprès d’une borne centrale. De plus, le système sans borne développé permet en tout temps à l’usager de restituer le vélo aux stations .

Le cadenas intégré au vélo permet à l’usager de verrouiller son cycle durant une course. L’utilisateur peut ainsi s’assurer une disponibilité totale du vélo lors d’une brève halte (par exemple lors d’un achat) puisque seule la carte ou le smartphone ayant servi à cadenasser le cycle pourra le déverrouiller (hors station).

Le système Velospot est-il flexible ?

Les stations d’emprunt peuvent être installées, démontées ou déplacées très rapidement et sans investissement conséquent. Cette particularité permet de mettre en place des stations provisoires, par exemple à l’occasion d’événements, d’expositions et de manifestations saisonnières.

Qu’en est-il de la densité des stations ?

Les frais limités liés aux stations d’emprunt et l’aspect minimaliste de l’infrastructure du système permettent la construction d’un réseau dense afin que les utilisateurs puissent disposer d’une offre VLS étendue, au plus proche de leurs besoins.

Quelles sont les villes qui ont adopté Velospot ?

Actuellement Velospot est implémenté à Bienne, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Thoune, Vevey Riviera et Locarno. C’est clairement le système qui s’est développé le plus rapidement en Suisse au cours des deux dernières années.  

Et à Genève ?

Une phase-test comprenant 8 stations a été initiée en mai 2015 et a permis à certains genevois la découverte des bicyclettes rouges équipant les flottes Velospot. Cette phase a pris fin en décembre 2015 avec l’implantation de 17 stations et 50 cycles sur la commune de Meyrin. Plusieurs autres communes ont déjà manifesté leur intérêt : le Grand-Saconnex vient de se décider et 12 vélos-stations seront installées très prochainement, de même qu’à Prégny-Chambésy. En revanche, la Ville de Genève s’oppose pour l’heure au déploiement de stations Velospot ! Mais une procédure juridique est en cours et notre intention est d’équiper une dizaine de communes genevoises d’au moins 125 stations et 1'100 cycles d’ici le printemps 2016.

Le projet a-t-il un volet social ?

L’exploitation des réseaux Velospot est assurée par des entreprises sociales locales qui sont chargées des missions suivantes : gestion de la flotte, entretien et réparation, administration et service après-vente. Toutes ces tâches sont prises en charge avec succès par des personnes en situation de chômage de longue durée ou en situation précaire qui, grâce à Velospot, enrichissent leur expérience tout en rendant service à la population.

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.