Canicule: été chaud pour la patrouille du TCS



Le chassé-croisé des vacanciers et la vague de chaleur qui s’est abattue sur l’Europe provoquent un pic d’activité à la centrale d’intervention du TCS. Ainsi, le TCS a effectué pendant le mois de juillet dernier plus de 31’700 interventions sur le territoire helvétique, soit une augmentation d’environ 10% par rapport à un mois ordinaire.

02 août 2018

Lors des grandes vagues de chaleur, les organismes souffrent, et les véhicules aussi ! Cela transparait très clairement dans les statistiques des interventions de la patrouille. Notre centrale d’interventions, qui regroupe les appels venant de Suisse et du monde entier, a comptabilisé près de 83’000 appels pour le seul mois de juillet. Pendant cette période, le TCS a fait face à plus de 31’700 interventions sur le territoire suisse, soit environ 10% de plus que les mois ordinaires du premier semestre. Le lundi 30 juillet fut le plus chargé , avec près de 3'400 appels téléphoniques et 1’270 interventions en 24h.

Cette situation n’est pas unique à la Suisse. L’Europe entière a été touchée par cette vague de chaleur. Notre centrale d’interventions a connu une sensible augmentation du nombre d’appel de nos bénéficiaires du Livret ETI en panne sur les routes européennes.

Les causes de pannes les plus fréquentes
Principales causes de ce pic d’activités : les vacances et la forte chaleur. Les patrouilleurs ont constaté une hausse de crevaisons, de pannes de moteurs et de composants électriques ou électroniques (alternateur, bobines d’allumage, p.ex.). Le moteur est en effet fortement mis sous pression, car il peine à refroidir, comme l’explique Alain Laurent, chef de district Fribourg-Valais de la Patrouille du TCS : « Comme l’air ambiant qui pénètre dans le système de refroidissement est plus chaud que la normale, la température des moteurs est par la même occasion plus élevée qu’à l’ordinaire. Une panne courante par ces fortes chaleurs est la rupture du tuyau de refroidissement. Si le niveau de liquide de refroidissement est anormalement bas ou si un voyant clignote ou s’allume en rouge, nous recommandons aux automobilistes de s’arrêter le plus vite possible et de faire appel au dépannage. Deux kilomètres supplémentaires suffisent parfois pour provoquer la casse du moteur, ce qui coûte très cher ».

Yves Gerber
Yves Gerber
Téléphone +41 58 827 27 16
Téléphone +41 79 249 64 83
Partager
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.