Transmission intégrale : test comparatif et conseils pratiques

Emmen, 2 novembre 2015. Les voitures à transmission intégrale ont la faveur des automobilistes suisses. Près de 40% des voitures neuves vendues l'an passé étaient à quatre roues motrices. Le TCS a comparé deux SUV compacts avec une Golf 4x4 et explique les points à observer avec une traction intégrale.

02 novembre 2015

Pour ce test comparatif, le TCS a choisi deux SUV (tout-chemin), soit un nouveau modèle, le Mazda CX-3, et une version bien établie, le Peugeot 4008, qui ont été opposés à une VW Golf à transmission intégrale qui est comparable aux deux premiers par la taille et les performances. L'examen portait sur les critères suivants: carrosserie/espace habitable, aménagement intérieur, confort, rapport prestations/prix, caractéristiques routières, moteur/transmission, consommation et sécurité. D'autres essais visaient plus précisément les aptitudes de la transmission intégrale, soit le comportement routier sur le bitume et sur des chemins non stabilisés, la traction sur la neige et la glace, ainsi que la visibilité et l'accessibilité.

Le Peugeot a séduit par sa grande garde au sol et sa transmission intégrale enclenchable, deux qualités surtout appréciables dans le terrain. Moins haut sur pattes et doté de pneus sportifs, le Mazda est surtout à l'aise et maniable sur le bitume. Il a de surcroît obtenu le meilleur résultat au "test de l'élan", détail remarquable notamment en comparaison avec la VW Golf. Une traction à quatre roues peut toutefois avoir des effets négatifs sur le volume utile du coffre et accroître la consommation par rapport à une voiture à deux roues motrices. Dans les essais de traction, la VW Golf a surpris puisqu'elle réussit à tirer la remorque la plus lourde parmi les trois candidats.

Conseils d'expert pour la conduite d'un véhicule 4x4

Herbert Meier, expert technique du TCS, recommande d'observer les points suivants en conduisant un véhicule à traction intégrale: "Une transmission intégrale offre une meilleure traction que deux roues motrices. C'est avantageux en accélérant, mais cela n'offre aucun avantage en freinant. Grâce à leur bonne traction, les voitures 4x4 sont très maniables, mais les conducteurs ne doivent pas pour autant oublier les lois de la physique, notamment sur la neige et la glace." Lorsqu'il faut monter des chaînes à neige sur une véhicule 4x4, on consultera les instruction de service pour savoir s'il faut en équiper les roues avant ou arrière. L'utilisation d'un véhicule à traction intégrale en dehors des routes stabilisées dépend non seulement de la traction, mais aussi de la garde au sol.

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.