Le mal de mer – comment anticiper ?

Celui qui a subi le mal des transports dans un bateau malmené par les vagues sait à quel point c’est désagréable. Voici quelques mesures préventives.


Ce que nous voyons ne s’accorde pas avec ce que nous ressentons

En cas de mal de mer, il s’agit de ce que l’on appelle une « cinétose » – une maladie liée au mouvement. Celle-ci peut affecter les personnes qu’elles soient à bord d’un bus, d’une voiture, d’un avion ou justement sur un bateau. Le mal de mer a son origine dans une inadéquation entre nos sens : ce qu’un passager voit dans sa cabine, c’est à dire une pièce immobile, ne s’accorde pas avec ce qu’il ressent – le mouvement des vagues. Les récepteurs de position de la musculature et des articulations et particulièrement l’organe de l’équilibre n’envoient pas les signaux qui sont attendus par le cerveau suite aux informations visuelles. Il s’en suit une confusion de notre cerveau, et notre corps y répond tout d’abord par un inconfort. Des renvois, un sentiment d’oppression, de la pâleur ainsi que de la fatigue sont les symptômes typiques de la première phase du mal de mer. Et ensuite on se sent vraiment malade et les nausées arrivent.

Scopolamine et anti-histamines

Le corps se trouve dans une situation de stress dû à l’inadéquation des signaux perçus par les sens. Cela génère la production d’hormones de stress. L’une d’entre elles est l’histamine, dont la présence trop importante provoque les symptômes les plus connus, comme les nausées et le vomissement. C’est pourquoi la majorité des médicaments contre le mal des transports sont des anti-histamines. En général, ils se présentent sous forme de pilules ou de chewing-gums. Dans des cas plus sévères, il faut se résoudre à procéder à une injection. Une autre substance appréciée pour traiter la cinétose est la scopalmine, qui agit comme un léger clamant et réduit les envies de vomissements.

Ces deux grands groupes de médicaments ne sont malheureusement pas dépourvus d’effets secondaires. Les anti-histamines peuvent fatiguer et la scopalmine peut même déclencher des hallucinations. C’est donc pourquoi il est important, même si la majorité des médicaments contre le mal de mer sont en vente sans ordonnance, de ne pas prendre ces médicaments sans une certaine nécessité.

Trucs et astuces alternatives

Il existe plusieurs trucs et astuces pour profiter d’un voyage sans l’occurrence du mal des transports. Avant tout, il s’agit de fixer l’horizon. Si cette possibilité ne se présente pas, par exemple lorsqu’on est dans une cabine de bateau fermée, on peut recourir à une paire de lunettes spéciales comprenant un horizon artificiel. Ces lunettes sont à double vitrage et un liquide est enfermé entre les deux vitres. Ainsi, le liquide indique l’inclinaison réelle du bateau par rapport à l’horizon. D’autre part, diverses techniques de relaxation peuvent intervenir pour faire baisser le niveau d’inconfort. Celui qui dort quelque peu permet à son corps de faire baisser le taux de stress dans son organisme et les perturbations dues à l’inadéquation des signaux repérés par les sens tend à diminuer tout à fait naturellement.

Des facteurs qui doivent être évitées en cas de sensibilité au mal de mer sont : la lecture, les mauvaises odeurs, la fatigue et la privation de sommeil. L’alcool ou une nourriture riche en histamines, comme le thon par exemple, devraient également être évités. Si rien n’a d’effet positif, on peut toujours se consoler en se disant qu’en deux ou trois jours le corps s’habitue et que le mal de mer disparaît alors en général de lui-même.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.