Urgences médicales estivales

Pourquoi nous perdons notre sang-froid en été.


Le Prof. Dr Aristomenis Exadaktylos, médecin-chef et directeur de clinique du service d’urgence universitaire (Hôpital universitaire de Berne), nous fournit des explications à ce sujet.

Monsieur Exadaktylos, en été les services des urgences sont littéralement pris d’assaut. Durant cette période, à quels accidents ou maladies êtes-vous principalement confronté dans votre service des urgences ?
Chaque saison a ses particularités. C’est l’été que les services d’urgence, en dehors de toutes les autres maladies et accidents malheureusement inévitables. accueillent le plus de jeunes et moins jeunes, qu’il s’agisse d’accidents survenus lors de concerts donnés en plein air ou de problèmes liés à la canicule, dont souffrent les personnes âgées. Comme beaucoup de médecins de famille prennent leurs vacances en été, nous sommes particulièrement sollicités, ce que nous acceptons volontiers pour que nos collègues puissent enfin souffler.

Nous savons tous que les accidents, par définition, sont idiots, mais selon vous pouvons-nous empêcher des accidents en général ?

En été, le soleil rayonne sur notre peau et faut travailler nos hormones, ce qui nous rend parfois un peu trop téméraires. Ce phénomène touche toutes les tranches d’âge. Le soleil et la chaleur nous poussent parfois à l’imprudence. Autrement dit, nous ne gardons pas la « tête froide », au sens propre du terme. Il n’y a pas « d’accidents intelligents», parfois on dit tout simplement : « C’était un malheureux concours de circonstances ».

Il arrive souvent que l’ambulance arrive et ne constate sur place qu’un cas sans gravité, par exemple une contusion ou une migraine. Quand faut-il ou non appeler l’ambulance ?
L’ambulance est toujours envoyée sur le lieu d’un accident, via le numéro d’appel d’urgences 144, après contrôle de l’urgence. Dans les centrales, les répétiteurs ont beaucoup d’expérience et n’envoient une ambulance que si les besoins sont réels. S’il se révèle plus tard, à l’hôpital, que cela n’est pas si grave que cela, nous nous en réjouissons tous. Car c’est vraiment une bonne nouvelle. Par contre, si quelqu’un appelle une ambulance en faisant de fausses déclarations, parce qu’il a peut-être trop bu et cherche un taxi pas cher, alors il est passible de sanctions. Ici, la loi ne plaisante pas, car cette ambulance peut précisément faire défaut en cas de danger de vie ou de mort.

Quelles vaccinations est-il conseillé de vérifier impérativement en été et de faire ou renouveler, le cas échéant ?
Cela dépend de la destination du voyage. Le mieux est de demander l’avis de son médecin de famille. Toutefois, la vaccination contre le tétanos est une nécessité absolue.

Dans les services d’urgence, il y a partout des distributeurs de désinfectant – pourquoi sont-ils aussi importants ?
Pour se protéger soi-même des germes qui existent dans les services d’urgence, mais aussi pour protéger les patients contre les agents pathogènes collés à nos mains. C’est la raison pour laquelle il est toujours nécessaire de bien se désinfecter les mains avant de pénétrer dans un service d’urgence ou de le quitter. Surtout quand on doit se faire traiter à l’étranger. Il existe des gels ou sprays désinfectants à un prix avantageux dans toutes les pharmacies.

La grippe d’été est-elle tout aussi dangereuse que la grippe d’hiver ?
C’est une grippe qu’il faut prendre au sérieux, mais dont le déroulement est plus bénin. Voici le texte de l’interview que j’ai donnée au sujet de la grippe d’été :

Voici pourquoi la grippe d’été n’est pas le songe d’une nuit d’été

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Inselspital

Cet article a été réalisé en collaboration avec le Professeur Dr. med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin chef et Directeur clinique du Centre des urgences de l’Hôpital de l’Ile (Hôpital universitaire de Berne).

www.insel.ch

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.