Grippe porcine

Quels sont les véritables dangers posés par le virus de la grippe porcine ? Comment la contamination intervient-elle ?


Le professeur Dr med. Stephen Leib de l’institut pour les maladies infectieuses de l’université de Berne nous en dit plus.

Monsieur le professeur Leib, au mois de décembre, aux États-Unis, une célèbre présentatrice de la télévision est décédée des suites d’une grippe porcine. Est-ce que, dans cette nouvelle année, il y a lieu de s’inquiéter du virus H1N1 ?
Le virus de la grippe du porc est un virus de la famille influenza, du type A/H1N1. Celui-ci s’est répandu en 2009 en provenance du Mexique et a déclenché une pandémie cette année-là. La famille de virus influenza est subdivisée en types A et B (et C). Dans le cas d’un virus de type A, il existe plusieurs sous-types. Au travers de mutations et de recombinaisons, les virus influenza peuvent se modifier. Chez l’être humain, ce sont principalement (à part pour ce qui est des virus de type B) les sous-types A(H1N1) et A(H3N2) qui sont mis en cause lors des épidémies de grippe saisonnière. La souche grippale responsable de la pandémie A(H1N1) 2009 a été intégré dans les vaccins contre la grippe saisonnière brièvement après l’épisode pandémique de 2009. Des situations dramatiques d’influenza peuvent néanmoins toujours se produire. Mais des cas isolés n’augurent pas d’une future pandémie. 

Comment la contamination intervient-elle ?
Les virus influenza peuvent se transmettre par des éternuements, de la toux ou la parole, si les gouttelettes de salive ne sont pas évitées ou encore par contact indirect. C’est-à-dire que des surfaces contaminées sont touchées et que le virus est ensuite transmis par les mains qui ont touché ces surfaces. La transmission peut aussi passer par le contact entre des mains qui ont au préalable été contaminées par des liquides corporels infectés. Des mesures simples peuvent grandement minimiser le risque de contamination :

  • Se laver les mains plusieurs fois par jour et éviter de se toucher le visage.
  • Éternuer ou tousser en protégeant les autres des gouttelettes de salive en gardant une distance par rapport à eux ou en projetant les gouttelettes dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, plutôt que dans la main.
  • Être attentif aux premiers signes de la maladie.
  • Rester à la maison en cas de maladie.
  • Se laisser le temps pour guérir la maladie complètement.
  • Si vous êtes malades, renoncez à des contacts rapprochés comme des baisers, des enlacements, etc..
  • Aérer régulièrement les pièces fermées afin de diminuer la concentration des virus dans l’air.
  • Nettoyer toutes les surfaces de votre ménage régulièrement.

Les personnes qui ont été contaminées par un virus de la grippe peuvent transmettre cette maladie aux autres, et ce même si ces personnes ne se sentent pas (encore) malades. La durée de temps entre l’infection et la déclaration de la maladie (incubation) dure entre un et trois jours. 

Est-ce que l’on peut se faire vacciner contre cette grippe ?
Oui, la souche H1N1 fait partie de la vaccination contre la grippe saisonnière, cette vaccination est le moyen le plus simple, le plus efficace et le meilleur marché pour se protéger soi-même ainsi que les personnes qui nous entourent contre une infection par la grippe et les complications qui peuvent lui être associées. Le moment le plus propice pour se faire vacciner est entre mi-octobre et mi-novembre. La vaccination contre la grippe est recommandée pour les personnes ayant un risque de complication plus élevé que la moyenne de la population : les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les enfants prématurés jusqu’à l’âge de deux ans ainsi que les personnes souffrant de maladies chroniques. La vaccination contre la grippe saisonnière peut aussi être prise en considération pour les personnes qui souhaitent diminuer le risque de contamination pour des raisons personnelles ou professionnelles. 

Quels sont les symptômes de cette grippe ?
Les signes de la maladie de la grippe sont une fièvre apparaissant soudainement (température plus élevée que 38 degrés), la toux, des douleurs dans la gorge et lors de la déglutition, des maux de tête, des douleurs dans les membres et les articulations, mais aussi le rhume, des sensations d’étourdissement et de pertes d’équilibre ou une diminution de l’appétit. Chez les enfants, peuvent s’y ajouter des nausées, des vomissements ou de la diarrhée. Chez les personnes plus âgées, la fièvre peut ne pas apparaître. Une grippe peut durer jusqu’à deux semaines. Une contamination par la grippe peut se dérouler de manière relativement atténuée et se voit donc souvent confondue avec un simple refroidissement. 

Et les risques de contamination ?
Le risque de contamination est le plus élevé tout au début de la maladie. La grippe causée par les virus influenza peut parfois provoquer des complications – comme cela a été le cas documenté pour cette femme qui a développé une méningite. Les cavités de la gorge et du nez ainsi que les sinus peuvent être enflammés, l’oreille moyenne peut aussi être infectée. Il se peut aussi qu’une infection des poumons ou du muscle cardiaque ou des complications neurologiques se manifestent. Ces affections peuvent être provoquées directement par les virus influenza ou par des infections bactériennes secondaires qui y sont liées.

Quand faut-il se rendre chez le médecin, ou même aux urgences ?
Il n’est pas toujours nécessaire de voir un médecin. Celui qui se sent malade devrait rester à la maison, en particulier s’il souffre de symptômes persistants. L’hydratation par la boisson et les médicaments (par exemple contenant du paracétamol) sont la meilleure thérapie et peuvent réduire les symptômes. Si d’autres complications cliniques apparaissent ou si les symptômes empirent ou s’ils vous immobilisent pendant plus d’une semaine, alors il faut consulter un médecin.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.