Enceinte sur les pistes de ski

Est-ce une bonne idée ? Les vacances à la montagne peuvent être très relaxante, et ce également pendant la grossesse.


Par contre, et en raison de la probabilité accrue de blessures, la pratique du ski n’est pas un loisir idéal à pratiquer pendant ces neuf mois. Il existe plusieurs facteurs qui dissuadent clairement de la pratique du sport, et à fortiori du ski pendant la grossesse, comme par exemple les saignements vaginaux, des possibilités de déclenchement du travail de façon prématurée ou une éventuelle insuffisance placentaire. La femme n’a même pas besoin d’être fautive, car les autres usagers des pistes peuvent en tout temps être à l’origine d’un accident. A cela s’ajoute la problématique liée à la modification de l’équilibre pendant la grossesse.

Des experts défendent l’idée que les femmes enceintes ne devraient pas pratiquer de sport, sauf exceptions. Celle qui ne souhaite tout de même pas renoncer à la glissade sur les skis devrait se concentrer sur les toutes premières semaines de la grossesse. Pendant cette phase le ventre est encore petit et il n’a pas encore de véritable influence sur le changement d’équilibre. Dans tous les cas, il ne faudrait pas pratiquer le ski à une altitude supérieure à 2000 mètres. Car, plus on va haut, plus l’air se raréfie ; se présente alors le risque que la femme enceinte ne puisse plus absorber suffisamment d’oxygène pour elle-même et pour le bébé.

Dans l’idéal, il faudrait éviter de subir de trop grandes différences d’altitude, et ce également pendant le voyage qui mène aux sports d’hiver. Les variations rapides, dans l’espace de quelques minutes, comme cela peut être le cas dans les remontées mécaniques sont à proscrire. Lors du changement de pistes, il s’agit donc de favoriser les remontées plus petites (terrestres). La femme enceinte devrait pouvoir s’acclimater graduellement. Les sauts, les pistes de bosses ou le hors-piste sont hors de question : le risque de blessure est bien trop élevé.

En cas de malaise, de sensation de vertige ou d’efforts excessifs, il s’agit de cesser l’activité immédiatement. En cas de chute, de collision ou de coups portés au ventre, il est recommandé de procéder aussi rapidement que possible à un ultrason et à un CTG. Même si la femme enceinte se sent parfaitement bien dans un premier temps, si elle n’a ni de douleurs ni d’autres signes d’une blessure, il s’agit de prendre toutes les précautions nécessaires.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Offres du TCS

Réseaux sociaux
Newsletter
Applications
Magazine Touring