La coqueluche : une maladie hautement transmissible

La coqueluche est une maladie infectieuse qui touche souvent les enfants en bas âge.


La coqueluche (due à une infection par la bactérie bordetella pertussis) est une maladie infectieuse. Ce sont souvent les enfants en bas âge (nouveaux nés et nourrissons) qui sont touchés. Mais il se peut aussi que des adultes soient contaminés. L’infection s’opère par la contamination par des fluides corporels, en particulier dans les voies respiratoires (infection par aérosols).

Se vacciner contre la coqueluche

« Il est particulièrement important de faire vacciner les femmes enceintes afin de protéger les enfants nouveaux nés, particulièrement exposés à cette maladie », voici ce que conseille le Dr med. Daniel Garcia, Médecin-chef et Directeur de clinique au Centre des urgences pour les enfants et les jeunes de l’Hôpital de l’Ile, à Berne.

Les 3 stades de contamination par la coqueluche

La contamination par la coqueluche se classe en trois stades. Les symptômes au stade de la fièvre catarrhale (durée: entre une et deux semaines) sont principalement les éternuements, le nez qui coule, de l’enrouement, des extinctions de voix, de la toux, une légère fièvre et une coloration rouge des tissus conjonctifs. Les symptômes liés au stade convulsif (d’une durée de deux à six semaines) sont, entre autres, de forts accès de toux, fréquents et explosifs. L’enfant tire la langue lors de ces accès de toux et expectore des glaires durcies transparentes - les accès de toux s’accompagnent volontiers de vomissements.

Lors de telles quintes de toux, il se peut que la vie de la personne touchée soit en danger, en raison de la possibilité de l’occurrence d’une véritable détresse respiratoire. Au stade de la guérison, l’enfant se remet graduellement, les accès de toux deviennent moins violents, moins fréquents et ne s’accompagnent plus de vomissements. L’enfant retrouve progressivement de l’appétit. Mais des quintes de toux peuvent encore se manifester sur une durée de plusieurs semaines.

Comment soigner la coqueluche

Si vous soupçonnez une possibilité d’infection par la coqueluche, consultez immédiatement un médecin. Fondamentalement, il y a peu de chances d’éviter un traitement par antibiotiques. Une guérison après infection ne représente pas une immunité pour le reste de la vie du patient. Mais les infections subséquentes sont extrêmement rares. Il existe une vaccination efficace et très bien tolérée contre la coqueluche.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Inselspital

Cet article a été réalisé en collaboration avec le Professeur Dr. med. Aristomenis Exadaktylos, Médecin chef et Directeur clinique du Centre des urgences de l’Hôpital de l’Ile (Hôpital universitaire de Berne).

www.insel.ch

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.