Bilharziose - quels sont les sympthomes de la maladie?

La bilharziose est une maladie tropicale due à la présence dans l’organisme d’un ver parasitaire.


Qu'est-ce que la bilharziose et comment attrape-t-on la maladie?

La bilharziose est une maladie tropicale qui est due à la présence dans l’organisme d’un ver parasitaire et constitue après la malaria l’une des parasitoses les plus répandues du monde. Elle est connue essentiellement en Afrique, mais aussi dans certaines régions de l’Amérique latine, du Proche-Orient et de l’Asie du sud-est. Notre entretien avec Dr Esther Künzli de l’Institut tropical et de santé publique suisse a pour but de vous renseigner sur tout ce qu’il faut savoir sur la bilharziose.

Dr Künzli, comment attrape-t-on la bilharziose ?
On trouve la larve de ce parasite dans des zones endémiques, dans des eaux douces stagnantes. L’infection humaine se produit au contact de ces eaux, par exemple lorsqu’on se baigne ou qu’on se lave. Le parasite au stade larvaire pénètre la peau.

Comment se protéger contre la bilharziose en voyage ?
Le mieux est de se protéger en renonçant au contact avec des eaux douces stagnantes, surtout quand on est en voyage en Afrique où la bilharziose est la plus répandue. Autrement dit, en évitant de nager, plonger ou mettre les pieds dans des lacs d’eau douce.

Peut-on se faire vacciner à l’avance contre cette maladie ?
Non, il n’existe pas de vaccin contre la bilharziose.

Quels problèmes de santé surviennent lors d’une infection par la bilharziose ?
Le contact direct avec le parasite peut être suivi d’une réaction cutanée allergique qui se traduit par l’apparition d’un eczéma. Deux à six semaines après l’infection, de la fièvre peut apparaître. Le problème majeur posé par la bilharziose est l'exposition répétée des populations locales au parasite. Les vers, qui se développent à partir des larves, pondent des œufs dans divers tissus tels que le foie ou la vessie. Cela conduit à des inflammations locales susceptibles d’entraîner des symptômes comme par exemple des douleurs abdominales, de la diarrhée, une hépatomégalie ou du sang dans les urines.

Quand est-il conseillé de consulter un médecin ?
En principe, toujours dès l’apparition de fièvre au retour d’un voyage. En ce qui concerne la bilharziose, quand on sait par ailleurs que l’on a été au contact d’eaux douces dans une région endémique. Une contamination par la bilharziose peut être détectée dans le sang, en partie aussi dans les selles et l’urine. Lorsqu’une bilharziose est diagnostiquée (même sans symptômes), on la traite par voie médicamenteuse.

Comment se déroule le traitement de la bilharziose ?
Une bilharziose est traitée par l’administration de comprimés.

L’infection peut-elle avoir des conséquences mortelles ?
Des graves complications de la bilharziose à long terme peuvent survenir en cas d’expositions renouvelées au parasite et d’une prolifération d’œufs dans les tissus. De telles situations surviennent parfois dans les populations locales, mais pas chez les touristes.

Que conseillez-vous aux voyageurs qui se trouvent dans une région à risque ou envisagent d’y aller ?
Évitez tout contact avec des eaux douces stagnantes (nager, plonger, mettre les pieds dans l’eau etc.)

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.