Perte d'acuité auditive

Le point sur les opérations améliorant les capacités à entendre.


Si une perte d’acuité auditive est liée à une lésion de l’oreille moyenne, alors il est très souvent possible de la traiter avec succès au moyen d’une opération microchirurgicale. 

Notre expert à ce sujet est le Professeur Dr med. Andreas Arnold. Il est médecin spécialisé FMH pour l’oto-rhino-laryngologie, en particulier dans les domaines de la chirurgie du visage et du cou et médecin agréé auprès de l’Hôpital de Münsingen.

L’audition résulte de l’adjonction d’organes sensoriels complexes. Jusqu’à ce que le son devienne une information acoustique portant une signification particulière, il doit passer de l’oreille externe au travers de l’oreille moyenne et jusqu’à l’oreille interne, puis transiter par le nerf auditif dans tous les organes liés à l’audition, et pour finir être décodé en tant qu’influx nerveux dans le cerveau.

Ce processus, très sensible, peut être entravé à plusieurs endroits de l’oreille : dans l’oreille externe, donc dans la seule partie visible de l’oreille (pavillon et canal auditif), dans l’oreille moyenne (tympan, osselets – marteau, enclume et étrier, trompe d’Eustache), et dans l’oreille interne (cochlée, organe de l’équilibre, nerf auditif). Les troubles de l’ouïe peuvent donc également avoir plusieurs causes : âge, bruit, inflammations, corps étrangers dans le conduit auditif, malformations congénitales, blessures, médicaments, troubles circulatoires, maladies du métabolisme, tumeurs, attaques cérébrales, etc.

Différentes déficiences auditives
Grossièrement, l’on différencie entre deux formes générales de déficiences auditives. Dans le cas d’une surdité de transmission, le son n’est plus acheminé vers l’oreille interne en raison de dérangements ou de pathologies de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne qui interrompent la transmission des ondes. En ce qui concerne une perte auditive neurosensorielle, ce sont les cellules sensorielles dans l’oreille interne ou le nerf auditif qui sont endommagées de telle sorte que la transmission des signaux à destination du cerveau ne fonctionne plus.

Font typiquement partie des surdités de l’oreille interne: les pertes d’acuité auditives liées à l’âge, les surdités liées aux bruits, les surdités soudaines ou les acouphènes. Alors que les causes probables d’une surdité de transmission peuvent être une inflammation de l’oreille externe ou moyenne, des corps étrangers, des dommages au tympan, des inflammations chroniques ou aigües de l’oreille moyenne, des raidissements d’un des osselets ou des suppurations chroniques des os (cholestéatomes).

Les problèmes d’audition progressifs, des bourdonnements, une sensation de pression, des douleurs ou des sensations de pertes d’équilibre devraient être vérifiés par un spécialiste en oto-rhino-laryngologie. Le traitement sera fonction de la cause et du type de perte d’acuité auditive. Le médecin spécialisé a toute une batterie de tests pour investiguer les symptômes, ainsi que quantité de méthodes différentes à sa disposition. Une difficulté d’audition de l’oreille interne ne pourra pas être soignée par une opération, mais il est possible d’améliorer substantiellement l’ouïe au moyen d’appareils auditifs ou d’une prothèse interne (implant de la cochlée).Si c’est l’oreille moyenne qui est touchée, plusieurs possibilités d’interventions microchirurgicales peuvent augmenter la capacité auditive chez de nombreux patients.

Maladies typiques de l’oreille interne
En raison de sa constitution complexe et de sa situation particulière, l’oreille moyenne est particulièrement exposée à des inflammations comme à des infections chroniques ou aigües. Les accumulations de mucus qui en résultent dérangent la ventilation et entravent la transmission du son au moyen des osselets. Elles peuvent même induire d’autres lésions, comme des « trous » sur le tympan ou générer des cicatrices infectieuses dans la cavité du tympan (espace de l’oreille moyenne), si un traitement médicamenteux n’a pas réussi à résoudre le problème.

Il est par exemple connu que le catarrhe de la trompe d’Eustache (aussi nommé otite séromuqueuse) qui se développe derrière le tympan peut parfois dégénérer en maladie chronique. L’inflammation de l’oreille moyenne peut aussi s’étendre aux os par le fait que de la peau se met à pousser à l’intérieur de l’oreille moyenne et que ceci provoque en conséquence un suintement des os accompagné de prolifération du tissu conjonctif dans l’os (cholestéatome). Un tel cholestéatome est dangereux, car, s’il n’est pas traité, il peut endommager l’os entourant l’oreille moyenne, l’os temporal, ou encore, dans le pire des cas, provoquer un abcès du cerveau.

Des défectuosités du tympan (provoquées par des blessures, des coups reçus sur les oreilles, l’utilisation de cotons-tiges, des infections ou des modifications de la pression atmosphérique) peuvent aussi mener à des pertes auditives, tout comme des malformations congénitales du tube auditif ou de la chaîne des osselets ou encore des tumeurs de l’oreille moyenne.

Environ deux personnes sur cent qui souffrent de pertes d’acuité auditive entre 20 et 60 ans souffrent d’otosclérose, une maladie osseuse progressive qui peut mener jusqu’à la surdité complète. En raison de processus de réajustements, il résulte une rigidification de l’étrier qui se meut librement en temps normal. Et ceci a un grand impact sur la transmission du son.

Microchirurgie pour les oreilles
Dans un grand nombre de cas liés à ces maladies, en particulier si des mesures conservatrices (médicaments, antibiotiques, rinçages d’oreilles, etc.) n’ont pas présenté le succès attendu, ou si ces mesures ne sont pas envisageables, il faut considérer la possibilité d’une opération. Au moyen de tout petits instruments et aidé par un microscope à facteur grossissant très important, le chirurgien spécialisé dans les oreilles retire les inflammations et les tumeurs de l’oreille moyenne et reconstruit la partie concernée de l’organe touché.

Les interventions se passent soit sous anesthésie locale ou sous narcose complète. À l’Hôpital de Münsingen, pendant les opérations de l’oreille, les fonctions de l’oreille moyenne sont surveillées au travers d’un monitoring neurologique du nerf facial. Ceci augmente la sécurité et permet de reconnaître immédiatement si de dangereuses complications apparaissent. Après l’opération, les patients passent en général une nuit ou deux en observation à l’hôpital.

Le traitement le plus simple, par exemple face à un suintement de l’oreille moyenne, est une paracentèse. Il s’agit d’une petite incision dans le tympan. Néanmoins, il peut également être procédé à la pose d’une petite canule dans le tympan pour améliorer la ventilation à long terme de l’oreille moyenne. L’audition s’améliore alors de manière immédiate et importante après l’intervention.

En cas de tympanoplastie, le tympan ou la chaine des osselets est remis en état. Le tympan peut être « fermé » au moyen de tissus provenant du patient lui-même (peau des muscles, cartilage). Les osselets liés à l’audition peuvent être remplacés par des tissus osseux du patient ou par des prothèses en titane. L’intervention aboutit dans 80% à 90% des cas à une fermeture d’une perforation du tympan et dans 60% à 70% des cas, l’ouïe s’améliore.

Si l’on est devant une otosclérose, l’on intervient au moyen d’une stapésplastie (opération de l’étrier). Dans ce cas, une minuscule prothèse en titane ou en platine et téflon remplace l’étrier. Ceci permet à nouveau une transmission du son vers l’oreille interne. Dans plus de 90 pour cent des situations, les personnes touchées peuvent à nouveau entendre bien mieux qu’avant l’opération.

Si c’est une malformation du conduit auditif qui est en cause, et qu’une opération permettant l’amélioration de l’ouïe ne peut pas être entreprise ou si le port d’appareils auditifs normaux n'est pas envisageable, il reste la solution d’implanter une aide auditive (BAHA) dans l’os placé derrière l’oreille. Les ondes sonores sont alors transportées au moyen d’une vis en titane et par la surface du crâne à l’oreille interne. Cela permet de contourner l’oreille moyenne qui ne fonctionne plus.


Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookTwitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.