Apnées du sommeil

Qu'est-ce qu'une apnée de sommeil? L'expert nous donne des explications à ce sujet.


Le Dr phil. Daniel Brunner, spécialiste certifié en médecine du sommeil et directeur du centre de médecine du sommeil Hirslanden, nous donne des explications au sujet du syndrome des apnées du sommeil.

Monsieur Brunner, qu’est-ce qu’une apnée du sommeil ?
Dans le cas du syndrome d’apnées du sommeil, se produisent régulièrement des pauses dans la respiration durant plus de dix secondes, et ce pendant que la personne concernée dort. Ces pauses dans la respiration se produisent en raison d’un resserrement ou d’un effondrement complet des voies respiratoires dans la zone du pharynx – en particulier derrière la langue et le palais mou. Ce blocage de la respiration ne se produit que pendant le sommeil, car la musculature est profondément endormie. Cet endormissement de la musculature et le resserrement des voies respiratoires diminuent donc le flux d’air, voire le suppriment complètement. Et ce jusqu’à ce que la tension musculaire soit à nouveau augmentée, au travers d’un réflexe de réveil que le patient ne ressent aucunement, et qui déclenche une récupération du souffle typique à la fin d’une de ces interruptions de la respiration. En raison de ce réflexe de réveil pour relancer la respiration qui se produit à répétition, parfois toutes les minutes, le syndrome d’apnées du sommeil cause un sommeil fortement fragmenté qui ne permet pas au patient de se reposer de manière satisfaisante.

Comment se manifestent les symptômes ?
En plus des ronflements caractériques dûs à une recherche d’air, les autres symptômes qui peuvent pointer vers un syndrome d’apnées du sommeil sont : des interruptions répétées dans la respiration, une fatigue diurne fréquente et un état de somnolence, des mouvements fréquents et incontrôlés pendant le sommeil, une miction stimulée pendant le sommeil, une pression artérielle élevée, des suées nocturnes ou une pression ressentie au niveau de la tête au réveil.

Comment se déclenchent ces apnées du sommeil ?
Les déclencheurs typiques sont : un surpoids important, une position de sommeil sur le dos, une consommation en soirée d’alcool, de nicotine, de cannabis ou de médicaments calmants, des amygdales de grande taille et une mâchoire inférieure trop petite ou positionnée trop en arrière.

Comment le patient remarque-t-il qu’il est touché par cette maladie ?
Comme le syndrome d’apnées du sommeil ne se manifeste que pendant que le patient dort, ces perturbations de la respiration ne peuvent pas être décelées directement par le patient lui-même. Il ne peut constater que les conséquences de cette maladie.

Comment devrait-on réagir lorsqu'on pense souffrir du syndrome d’apnées du sommeil ?
Si l’on suspecte que l’on est touché par cette maladie, il faut prendre rendez-vous avec son médecin traitant. Celui-ci décide alors de la suite des opérations et, s'il soupçonne un présence du syndrome, adresse le patient à un centre ou un médecin compétent dans ce domaine.

Comment le traitement se déroule-t-il ?
Il existe plusieurs méthodes de traitement du syndrome des apnées du sommeil. Si un patient présente un fort surpoids, on lui conseille en général de perdre du poids. On prescrit également de renoncer à la consommation d’alcool en soirée et de médicaments qui détendent les muscles. En soutien de ces mesures, on peut entrainer le patient à changer sa position de sommeil, ceci au moyen d’un « obstacle » positionné sous son dos qui le force à dormir sur le côté. Si les mesures entreprises ne donnent pas de résultats, une autre possibilité est d’avoir recours à la thérapie par surpression, au moyen d’un appareil CPAP et d’un masque à porter sur le nez. L’appareil CPAP dirige un fin filet d’air dans le masque qui doit être porté pendant la nuit. Grâce à ce filet d’air, les zones du nez et de la gorge se trouvent en surpression, et ceci maintient les voies respiratoires ouvertes. Grâce à cette solution, les personnes concernées peuvent respirer de manière satisfaisante pendant leur sommeil.

Quelles conséquences pour la santé entraine un syndrome d’apnées du sommeil qui ne serait pas traité ?
Un syndrome d’apnées du sommeil non traité cause non seulement des somnolences diurnes, de la fatigue et des symptômes d'épuisement, mais provoque aussi un risque accru d'accidents et de maladies cardiovasculaires (pression artérielle élevée, crises cardiaques, accidents cérébro-vasculaires). En réduisant la qualité de vie de façon chronique, un syndrome d’apnées du sommeil sévère peut même occasionner des dépressions.

Que fait-on dans un centre de médecine du sommeil ?
Pour étudier la respiration pendant le sommeil, il existe des mesures ambulatoires qui peuvent être réalisées pendant la nuit au domicile du patient. Mais s’il est nécessaire de procéder à une surveillance complète du sommeil - une polysomnographie - le patient peut passer une nuit dans un centre de médecine du sommeil, où l'on procéde à l'examen des différents stades du sommeil, de la respiration, des les mouvements des jambes, de la fréquence cardiaque, de la saturation en oxygène, du ronflement, des émissions sonores, de la position du corps ainsi que d’autres paramètres physiologiques. De plus, une vidéosurveillance permet de filmer et d'enregistre le déroulement de la nuit du patient. L'interprétation de ces tests permet alors de déterminer le choix d'un traitement adéquat.

Les apnées du sommeil ont-elles un effet sur les moments pendant lesquels on ne dort pas ?
En raison des perturbations du sommeil, le patient peut souffrir de somnolence diurne, d’irritation, de pression artérielle élevée et de prise de poids. Ces conséquences médicales peuvent grandement affecter le quotidien des personnes touchées.

Ces informations sont des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel. 

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail: mdtcsch

Partager
durckenE-MailFacebookGoogle +Twitter

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.