Des pièces avec un taux d’hygrométrie trop bas

Les humidificateurs sont souvent mal utilisés. Ils font alors plus de mal que de bien.


Quand les humidificateurs font plus de mal que de bien

La plupart du temps, les humidificateurs sont utilisés lorsque l'air ambiant à l'intérieur des locaux semble trop sec. Cette impression, toute subjective, n'est dans grand nombre de cas, pas liée à l'humidité de l'air.

Humidifier excessivement l'air n'est pas sans conséquences : la prolifération de moisissures, de bactéries et d'acariens sur les murs extérieurs, les cadres de fenêtres, derrière les meubles, dans les tapis et les matelas qui en résulte peut provoquer des problèmes de santé.

Dans certains appareils, l'eau utilisée pour humidifier la pièce peut, elle aussi, s'avérer néfaste lorsqu'elle stagne : elle risque en effet de contaminer directement l'air en favorisant le développement de bactéries, de moisissures et d'amibes en grandes quantités. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser les humidificateurs d’air dans les habitations uniquement de façon ciblée et en prenant certaines précautions.

Quand l'air est-il trop sec ?

Les problèmes d’air ambiant trop sec se posent surtout pendant les jours d’hiver froids. En effet, durant ces derniers, le fait d’aérer les pièces réduit considérablement le taux d’humidité car l’air chaud peut garder plus d’humidité que l’air froid. Plus il fait froid à l’extérieur, moins il y a d’humidité dans les locaux et plus l’on aère, plus l’air ambiant devient sec.

Pour la qualité de l’air ambiant, une humidité de 30 à 50 % est recommandée. Lorsque l’humidité de l’air ambiant diminue nettement au-dessous de 30 % pendant plusieurs jours, cela provoque l’assèchement de la peau et des muqueuses (yeux, nez et gorge). Les conséquences peuvent être des sensations de dessèchement et des irritations, des conjonctivites, de l’eczéma et augmenter le risque de refroidissement. Ces problèmes touchent tout particulièrement les personnes âgées, les personnes qui ont les muqueuses sensibles ainsi que les porteurs de lentilles de contact.

Précautions à prendre pour éviter un air ambiant trop sec

Du point de vue médical, il vaut mieux un air ambiant plutôt sec que trop humide. De manière générale, l’utilisation d’humidificateurs n’est pas nécessaire. En effet, des problèmes de confort peuvent être accentués par des mesures prises au niveau de l’hygiène de l’air ambiant afin d’améliorer la qualité générale de l’air. Il ne faut en aucun cas utiliser des humidificateurs sans connaître le taux effectif d’humidité de l’air.

Ne pas surchauffer les pièces

L’air est plus sec dans des locaux surchauffés par rapport à un chauffage modéré. En outre, une température ambiante élevée dessèche la peau et les muqueuses. Si l’on diminue la température ambiante à 20 - 21 °C, on se sent mieux et on économise l’énergie, et l’humidité de l’air relative va augmenter. Dans les anciens bâtiments mal isolés, avec des murs froids, la température, pour être ressentie comme agréable, doit être un peu plus élevée. Par ailleurs, les personnes âgées ou celles qui restent longtemps assises ont également besoin que la température ambiante soit plus élevée pour se sentir bien.

Réduire la pollution par les poussières et les substances irritantes

En cas de forte concentration de poussières dans l’air ambiant, ce dernier est ressenti comme étant sec. Il est donc important de réduire la concentration de poussières et de substances irritantes dans l’air pour éviter ces sensations de dessèchement et leurs conséquences. A cet effet, il est recommandé de :

  • ne pas fumer dans l’habitation ne pas allumer trop de bougies, renoncer aux parfums d’ambiance et aux bâtonnets d’encens
  • faire la poussière régulièrement : dépoussiérer avec soin, essuyer les surfaces lisses avec un chiffon humide et bien aérer après avoir passé l’aspirateur
  • aérer régulièrement en faisant des courants d’air

Source : Office fédéral de la santé publique OFSP.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.