16.05.2018

Seuil d’alerte rouge en raison d’un immense nuage de cendres à Hawaii



16 mai 2018

En raison d’un nuage de cendres qui peut atteindre une altitude de 3600 mètres, les Hawaiiens sont en danger de problèmes respiratoires accrus. Les scientifiques mettent également en garde contre une éruption encore plus importante du volcan Kilauea. Les touristes sont aussi potentiellement concernés.

Mardi (heure locale), les habitants ont été avertis d’une « situation difficile » qui pouvait les mettre en « danger imminent » en termes de santé. En raison du nuage de cendre, d’une hauteur de 3600 mètres par endroits, des problèmes respiratoires accrus pouvaient se faire jour, voilà ce qu’annonçaient les autorités locales de protection civile. Le nouveau nuage de cendre, énorme, s’est développé peu après que l’éruption du volcan Kilauea a provoqué de nouvelles fissures dans le sol de l’île nommée « Big Island » dans l’archipel de Hawaii. Ainsi, c’est un total d’environ 20 fissures qui se sont ouvertes, certaines d’entre elles laissant échapper de la lave.

Jusqu’à présent, environ 40 habitations privées et d’autres bâtiments ont été détruits par les torrents de lave incandescente. Des centaines de personnes ont dû quitter leurs maisons. Les scientifiques mettent en garde contre de nouvelles fissures et une nouvelle éruption du volcan Kilauea, l’un des volcans les plus actifs au monde. Il est déconseillé de se rendre sur l’île.

Voici les numéros d’appel en cas d’urgence

  • Pompiers, police et médecin d’urgence : 911
  • Centrale d’intervention ETI – demandes d’assistance urgente depuis l’étranger : +41 58 827 22 20
  • Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), Helpline : Tél. +41 800 24 7 365 ou +41 58 465 33 33

Le dioxyde de soufre : un gaz dangereux

Lors de chaque éruption volcanique, de grandes quantités de gaz sont libérées. C’est le cas pour le dioxyde de soufre SO2, en particulier. Ce gaz peut s’avérer dangereux pour les hommes et les animaux, même si ceux-ci se trouvent à bonne distance du lieu de l’éruption. Le dioxyde de soufre est un gaz toxique, incolore, irritant pour les muqueuses, à l’odeur très irritante et au goût âcre. Une concentration de dioxyde de soufre plus élevée que les valeurs normales peut provoquer des maux de tête, des nausées et des vertiges chez les humains. En concentrations encore plus élevées, ce gaz peut attaquer fortement les bronches et les poumons.

Voici ce qui se passe lorsque les particules de nuages de cendres pénètrent dans les voies respiratoires

Selon le Professeur Karl-Christian Bergmann, spécialiste des poumons, qui a déjà donné de nombreux interviews à ce sujet, les nuages de cendre contiennent en général de petites particules de poussière cristallines, sans effets chimiques. Si ces particules sont de taille suffisante, elles sont captées à l’intérieur du nez et expulsées par cette voie. Si elles sont suffisamment petites, elles peuvent s’infiltrer dans les bronches et, là, se voient remontées par de petits poils (l’épithélium cilié) et seront crachées ou avalées. Pour les personnes dont l’activité pulmonaire est déjà réduite, cela peut provoquer des irritations, selon Bergmann, et déclencher des crises d’asthme supplémentaires.

Voici les symptômes qui peuvent être provoqués par des poussières de cendre :

  • Les yeux sont rougis et la production de larmes est plus importante.
  • Le nez démange et les particules provoquent des éternuements.
  • Un autre symptôme peut être une toux sèche.
  • Lors d’irritations par les cendres, la détresse respiratoire peut menacer.
  • Des irritations de la peau peuvent aussi se produire.

Les personnes qui se trouvent actuellement dans la zone touchée à Hawaii et qui présentent de forts symptômes devraient consulter un pneumologue, un allergologue ou un pédiatre, si possible directement sur place ou au plus tard lors du retour de leurs vacances. Celles qui présentent des antécédents connus (par exemple de l’asthme) sont en général déjà équipées des remèdes dont elles pourraient avoir besoin, comme un spray pour le traitement de l’asthme.


Ces informations se veulent des indications sommaires et ne doivent pas représenter la seule base pour des décisions liées à votre état de santé. Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de question médicale. Une recherche sur internet ne remplace pas une consultation par un professionnel.

Pour toute suggestion ou contribution, vous pouvez nous contacter par e-mail : mdtcsch

Partager

Offres du TCS

 
Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
Itinéraires
Inforoute
Ma section