Encéphalite à tique: extension des zones à risque

Les cas de méningoencéphalite à tique sont en forte hausse depuis plusieurs années. Face à cette évolution, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) actualise les zones à risque.

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.