Voyager avec les animaux

Voyager en compagnie d’un chien, d’un chat ou d’une souris implique de se renseigner sur les prescriptions en vigueur fin d’éviter contretemps et tracas administratifs.


Voyager avec les animaux implique de prévoir un délai suffisant si on envisage de prendre l’avion.

En voiture

Le code de la route stipule que les animaux doivent être transportés de manière à ne pas entraver ni distraire ni représenter un quelconque danger pour le conducteur. Les animaux ayant un comportement souvent imprévisible, les experts conseillent de placer les chiens sur le siège arrière arrimés par une ceinture de sécurité spécifique ou alors dans le coffre dans une caisse de transport appropriée. Les chats, rongeurs ou oiseaux seront placés dans une caisse – ou une cage – fermée et sécurisée, placée elle aussi dans l’espace le mieux protégé du véhicule.

Pour un bon voyage

Afin que les longs trajets se déroulent sans encombre, prévoyez des pauses régulières pour permettre à l’animal de faire ses besoins, manger et boire. Des médicaments existent pour les chiens ayant le mal du voyage. Dans la voiture, il est important de ne pas exposer un animal à la lumière directe du soleil, et pas seulement en été. Bien entendu, ne jamais le laisser longtemps seul dans l’habitacle; par forte chaleur, il risque la mort.

Autre pays, autres règles

Il convient de se renseigner soigneusement sur les formalités d’entrée et de se munir des documents exigés, soit un passeport pour animal de compagnie (pet passport), une identification (puce électronique), une vaccination antirabique en cours de validité et pour les chiens, souvent exigé, un traitement antiparasitaire (vermifuges). Les autorités douanières apprécient lorsque les documents sont rédigés dans la langue locale. Et n’oubliez pas que certaines races de chiens sont interdites. Une bonne connaissance de la législation locale garantit un voyage paisible: en Autriche, par exemple, une amende de 5000 euros est infligée au conducteur qui n’aurait pas installé ses animaux de manière adéquate. Tous les renseignements sont disponibles sur les sites des services douaniers et des ambassades.

En avion

Chaque compagnie aérienne édicte ses propres règles quant à la prise en charge d’animaux, raison pour laquelle nous prenons ci-après l’exemple de Swiss: prévenez suffisamment tôt la compagnie et annoncez votre destination; munissez-vous des documents requis par le pays visité; les chiens et chats voyageant avec Swiss doivent avoir leur identification par puce électronique; deux animaux sont autorisés
par passager et par vol.

Cabine ou cale

Les chiens et les chats pesant moins de 8 kg (poids incluant le panier de transport d’une grandeur maximale de 55×23×40cm) voyagent avec leur maître en cabine ou dans le compartiment à bagages. Ils restent dans leur caisse de transport durant tout le voyage. Les animaux dont le poids excède 8 kg (poids incluant la caisse de transport) et dont la caisse dépasse la taille de 55×23×40 cm voyagent dans le compartiment à bagages. Le transport des caisses pour animaux est soumis à la réglementation IATA. Les chiens de combat doivent impérativement voyager dans une caisse de transport.

Pour un bon vol

Afin que le vol se déroule bien, les vétérinaires recommandent d’habituer graduellement l’animal à sa caisse de transport à la maison, par exemple en l’y mettant pour la nuit avec une gamelle d’eau. Cela lui permettra de ressentir sa cage comme une expérience positive. Celle-ci doit être suffisamment spacieuse et la gamelle d’eau assez grande pour abreuver l’animal sans qu’elle ne se renverse ni ne s’abîme.

Gratuit ne pas voler (presque) aucun

Hormis les chiens d’assistance et de sauvetage qui bénéficient de la gratuité du voyage, le transport d’animaux en avion est payant. Différents tarifs s’appliquent en fonction du vol, du poids et de la taille de la caisse. Par exemple, un vol Suisse–Europe en cabine coûte 60 fr., tandis que le trajet New York –Zurich dans le compartiment à bagages (caisse 2–5 m) coûte 400 dollars. Les chats et les
chiens âgés de plus de 12 semaines ont l’autorisation de voyager non accompagnés – plus de 16 semaines pour un voyage aux Etats-Unis. Les animaux autres que les chiens – chats ou lapins – sont considérés comme du fret.

En train

Le transport d’animaux par le rail fait l’objet d’une tarification au niveau national de Service direct suisse, lié à l’Union des transports publics
(ch-direct.org).

Quand un billet est-il nécessaire?

Les chiens d’une hauteur à l’épaule n’excédant pas 30 cm ainsi que les chats, lapins, oiseaux et autres petits animaux voyagent gratuitement avec leur maître dans un panier ou une cage. Ils doivent y rester durant tout le voyage. Si le propriétaire les en sort, il devra s’acquitter d’un billet 2e classe demi-tarif ou du tarif minimum prévu. Si la caisse de l’animal nécessite une place assise, le propriétaire doit valider un billet 2e classe demi-tarif; il en va de même pour les chiens d’une hauteur à l’épaule de plus de 30 cm. En général, les chiens d’assistance – guides d’aveugle, de sauvetage – en service voyagent gratuitement en 1ère comme en 2e classe.

Offres pour les animaux

Les CFF et le BLS proposent par exemple une carte journalière pour chiens et un abonnement général pour chiens 1ère et 2e classe, selon le titre de transport du maître.

(Sources: Swiss, ch-direkt, BLS, CFF, SVK-ASMPA, ambassades, services douaniers et de l’agriculture).

Test de caisses de transport pour chiens 2018

Plusieurs types de systèmes de retenue promettent une sécurité suffisante. Le TCS a testé 19 produits pour le transport de chiens en voiture: six harnais, deux cages à grille, deux box en plastique, deux box en tissus ainsi que sept box métalliques.

Ceci pourrait également vous intéresser

Offres du TCS

Newsletter
Réseaux sociaux
Magazine Touring
Nouveaux produits & jubilés
 
Nous vous remercions de bien vouloir patienter un instant
Nous sommes en train d'optimiser notre site web et les temps de chargement peuvent s'avérer plus longs.