Se tromper de carburant: que faire ?

Une personne, qui par mégarde remplit son réservoir d’essence au lieu de diesel, doit intervenir tout de suite pour éviter des dommages au moteur.

TCS Patrouille aide chaque année 5'000 automobilistes distraits.

TCS Patrouille aide chaque année 5'000 automobilistes distraits.

Il arrive approximativement 10'000 fois par an qu'un automobiliste confonde la colonne d'essence avec la colonne de diesel ou inversement. Environ 5'000 fois par an TCS Patrouille se porte à leur secours en remorquant la voiture à une base TCS ou un garage pour ensuite aspirer le mélange essence/diesel. Démarrer la voiture après une confusion de carburant et reprendre la route, c'est s'exposer des frais de réparation allant de CHF 3'000.- à CHF 5'000.-.

Confusion de carburant – que faire ?

Si vous remarquez votre confusion en faisant le plein, évitez de lancer le moteur même si vous n'avez ajouté qu'une petite quantité de faux carburant.

Pour libérer la place à la colonne, le TCS recommande de pousser la voiture et d'appeler l'assistance routière TCS au numéro 0800 140 140. Le patrouilleur du TCS remorquera la voiture jusqu'à la prochaine base du TCS, voire dans un garage selon les instructions du constructeur ou la région de la panne. Si le patrouilleur n'est pas attendu sur le lieu d'une autre panne, il procèdera à l'aspiration du mélange inutilisable moyennant un équipement professionnel. Une entreprise spécialisée s'occupera du recyclage qui coûte CHF 3.- par litre (le montant est facturé à l'automobiliste).

Pour prévenir d'erreur, les constructeurs automobiles européens équipent de plus en plus souvent leurs voitures de manchons de réservoir empêchant une confusion. Les garages et commerces d'accessoires proposent également des couvercles spéciaux pour les réservoirs.

Le diesel lubrifie – l’essence bloque

La confusion la plus fréquente consiste à faire le plein d’essence et non de diesel. Le contraire est presque impossible en raison de la différence de taille des pistolets (à moins de se servir d’un estagnon).

Une voiture diesel dont le réservoir contient de l’essence commence par consommer le diesel restant dans les conduites avant que l’essence n’atteigne le moteur. Or, le diesel a un effet lubrifiant qui empêche le grippage des pièces ultra-sensibles de la pompe à injection qui travaille sous haute pression. L’essence n’a pas cette caractéristique; elle a au contraire un effet nettoyant et détruit le film de protection que le diesel pose dans le système d’injection. Donc, dès que l’on entend de violents cliquetis sous le capot et que le moteur commence à hoqueter, couper immédiatement le contact et demander de l’aide.

Conseils du TCS

  • Si un automobiliste réalise qu'il vient de faire le plein avec le mauvais carburant, il ne doit surtout pas faire démarrer son véhicule.
  • S’il ne remarque l’erreur que plus tard, alors qu’il a déjà repris la route (intenses bruits du moteur), il doit s’arrêter tout de suite, couper le moteur et ne plus le redémarrer.
  • Le mélange essence/diesel peut causer d’importants dégâts au moteur et au système d’alimentation en carburant, ce qui génère des coûts de réparation élevés. Le mélange des carburants doit être vidangé et éliminé correctement.
  • S’il est vrai que les producteurs d’automobiles conseillent systématiquement à l’automobiliste qui s’est trompé de carburant d’arrêter immédiatement son véhicule et d’effectuer une visite auprès du garagiste, ceci n’est pas forcément nécessaire avec des véhicules de plus de 20 ans. En effet, les moteurs disposant d’une injection diesel indirecte peuvent pardonner quelques litres d’essence. Il est conseillé de consulter le manuel d’utilisation ou de se renseigner auprès d’un garagiste.
  • Attention : le mélange diesel/essence est hautement inflammable (risque d’explosion!).