Test des chaînes à neige

Un test comparatif du TCS confirme la suprématie des chaînes classiques.

Fonctionnelles et performantes, elles sont aussi moins chères que les produits novateurs, loin toutefois de démériter.

Les bonne vieilles chaînes classiques sont la meilleure garantie d’arriver à bon port.
Les bonne vieilles chaînes classiques sont la meilleure garantie d’arriver à bon port.

Toutes les chaînes de la catégorie « classique » de ce test ont décroché l’appréciation « très recommandé ». Que cela soit en matière de manipulation, d’efficacité sur la neige ou la glace, et d’usure, elles ont donné pleinement satisfaction. Les modèles répertoriés comme « nouveautés » se distinguent par un montage facilité et des matériaux innovants. Un peu moins performants, ils ne brillent guère sur le plan de l’usure. Certains n’ont pas résisté au test de 50 km sur chaussée en béton. La catégorie des chaînes à montage rapide est indiquée pour les automobilistes devant fréquemment emprunter une portion de route enneigée ou verglacée. Par exemple, les derniers mètres conduisant à un chalet. En raison de leur mécanisme de montage plus sophistiqué, ces produits sont deux fois plus chers.

Conseils du TCS

Dans quelques pays il est obligatoire de passer un gilet réfléchissant avant de monter les chaînes à neige au bord de la route. Il est également conseillé de s'équiper de gants, d'une lampe de poche et d'une protection pour les genoux.

Les conditions météorologiques ont une influence beaucoup plus grande sur la durée du montage que le système de la chaîne (à l'exception des chaînes à montage rapide). Il faut donc toujours faire un essai de montage à domicile avant de partir. Démonter le plus vite possible les chaînes dès que la route redevient praticable avec les pneus d'hiver, car elles s'usent très vite sur la chaussée déneigée.

Après l'usage, rincer et sécher les chaînes. Ne pas dépasser la vitesse de 50 km/h avec des chaînes à neige. En cas de doute, consulter les instructions de service de la voiture. Les expériences pratiques faites durant ce test ont révélé que les systèmes antipatinage modernes ne réduisent plus guère l'efficacité des chaînes. Après avoir monté les chaînes, faire quelques mètres, puis s'arrêter pour vérifier la position des chaînes.

Les exigences légales auxquelles sont soumises les chaînes à neige ne sont pas harmonisées au niveau international. Le TCS tient à attirer l'attention des consommateurs sur la règlementation suivante: Conformément à l'Ordonnance fédérale sur la signalisation routière (OSR) les produits désignés comme aide au démarrage ne sont pas admis quand les chaînes à neige sont obligatoires. Les produits admis comme chaînes à neige sont attestés par l'importateur suisse.

Signalisations

Le signal « Chaînes à neige obligatoires »

Le signal « Chaînes à neige obligatoires » signifie que les véhicules automobiles à voies multiples ne peuvent emprunter le tronçon en question que si au moins deux roues motrices du même essieu, ou une par côté s’il s’agit de roues jumelées, sont équipées de chaînes à neige métalliques; cette disposition s’applique, par analogie, aux tricycles à moteur. Sont également admis les dispositifs analogues, faits d’une autre matière, qui sont autorisés par l’office fédéral.

 
Le signal « Fin de l’obligation d’utiliser des chaînes à neige »

La prescription signalée sera abrogée par le signal « Fin de l’obligation d’utiliser des chaînes à neige ».

 

Les sprays ne remplacent pas les chaînes à neige

Enfin, les sprays avec lesquels on vaporise la surface du pneu ont fourni des résultats insuffisants et ne constituent nullement un substitut aux chaînes à neige. L’adhérence qu’ils fournissent durant les premiers mètres parcourus s’estompe avec le frottement de la neige et risque de donner un sentiment illusoire de sécurité.

Amélioration du confort d'utilisation

Ces dernières années, les fabricants ont consenti de notables efforts pour améliorer le confort d’utilisation. Malgré cela, il est toujours vivement recommandé de s’exercer à installer les chaînes avant d’entamer un trajet hivernal. Dans la pratique, on évitera de procéder à un montage sur des routes en pente ou des sols meubles. Ne jamais s’aider du cric. Afin de prévenir des dégâts aux cages de roue, on vérifiera l’assise des chaînes après 50 à 100 m. Un montage trop serré peut aussi endommager le pneu. Rappelons que les chaînes modifient sensiblement le comportement du véhicule. On ne dépassera donc pas la vitesse de 50 km/h.

Alpin Mountain
Alpin Mountain

Partager

En savoir plus

Michelin Easygrip
Michelin Easygrip
Rud Centrax
Rud Centrax