Simplon

Le col du Simplon relie Brigue au Val Divedro et Domodossola (en Italie) et culmine à 2'005 mètres d'altitude.

Le col du Simplon, avec celui du Saint-Gothard, du San Bernardino et du Grand Saint-Bernard, fait partie des principaux axes de transit international des Alpes suisses. Le tunnel ferroviaire représente également une importante voie de communication au niveau alpin.

Col du Simplon
Col du Simplon

    Le col du Simplon (2'005 mètres) relie le canton du Valais depuis Brigue au Val Divedro et à Domodossola en Italie du nord. Ce col (45 km entre Brigue et Iselle), qui est également ouvert la plupart du temps en hiver, passe pour être un des plus beaux des Alpes.

    Le Simplon était déjà un lieu de passage à l’âge de la pierre. Pourtant, jusqu’au 17e siècle, ce col fut principalement emprunté par des contrebandiers et des mercenaires, car les gorges étroites de Gondo étaient considérées comme infranchissables, même par les constructeurs de l’époque romaine. Il fallut attendre le milieu du 17e siècle pour voir le négociant de Brigue Kaspar Jodok von Stockalper commencer à utiliser le col du Simplon pour transporter du sel provenant de la Méditerrannée à dos de mulet, ce qui fit de lui un homme très riche. Le monumental Palais Stockalper à Brigue témoigne de cette époque dorée.

    C’est Napoléon, qui fit construire la première route carrossable au Simplon pour acheminer ses canons vers le sud. Plus de cent ans plus tard, en 1906, on inaugura le tunnel ferroviaire du Simplon, long de 19 km, considéré jusqu’il y a peu comme le tunnel le plus long du monde. Aujourd’hui, le passage entre Brigue et Iselle est assuré même en hiver grâce au ferroutage. En principe, la route du col du Simplon est praticable toute l’année, mais malgré les nombreuses galeries de protection, la route peut parfois être coupée temporairement.

    Depuis Brigue, la route monte en longs virages. A mi-hauteur, le pont de Ganter enjambe le Gantertal. Cet ouvrage moderne aux lignes audacieuses est parfaitement intégré au paysage. Au sommet du col, à 2005 m d’altitude, on trouve l’Hospice des chanoines du Saint-Bernard et un aigle de pierre haut de huit mètres qui rappelle la seconde Guerre mondiale. En jetant un regard en arrière, on découvre une vue magnifique sur les Alpes bernoises avec le Bietschhorn et les pentes recouvertes de glaciers du Fletschhorn et du Weissmies, hauts de plus de 4'000 mètres.

    (Source: www.myswitzerland.com)

    Ici vous pouvez obtenir les informations actuelles sur les grèves et interruptions lors d'importantes perturbations du trafic ferroviaire: CFF.

    Vous aurez à peine le temps de charger votre véhicule sur le train-navette Brigue–Iselle di Trasquera (I), que, 20 minutes plus tard déjà, vous débarquerez de l’autre côté du Simplon.


    Plus d'informations: Train-autos du Simplon